Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /




Visite à l’étang du moulin


Il y a 200 ans l’étang du moulin n’existait pas encore. L’étang a été créé ici précisément, car la terre est argileuse et l’eau ne peut pas s’infiltrer. La terre était creusée naturellement et il y passait un ruisseau. Les hommes ont, seulement, construit une digue qui a permis de garder l’eau : c’est la naissance de l’étang du moulin. On pense que l’étang servait, avant, à alimenter un moulin en eau. Actuellement l’étang appartient à M. Heymann qui élève des poissons : c’est un pisciculteur.


En automne, on vidange l’étang pour pêcher les poissons. En hiver, l’étang est assec, ce qui permet à l’étang et la vase de sécher.


Au printemps, on ferme la digue. L’étang se remplit grâce à l’eau de pluie. Avant l’été, on remet les poissons à l’eau.

L’étang du moulin est vidé environ tous les 2 ans.



La pêche au filet


Les pêcheurs déplient le filet en travers du ruisseau. Avec leurs cannes, ils essaient de rester sur les bords du ruisseau et de ne pas tomber dedans.

Ensuite les pêcheurs tirent le filet. C’est très dur, car le filet est plein de poissons qui essayent de s’échapper.

Les poissons sont triés par espèces dès leur sortie du filet par les pêcheurs.

Une grue permet de prendre les seaux pleins de poissons pour les déposer dans un camion où chaque espèce à sa place. Plus tard, on triera les poissons plus petits.



















Les poissons de l’étang


Dans l’étang, on trouve 2 sortes de poissons :

-Les carnivores : on peut y trouver des perches, des sandres et des brochets qui se nourrissent d’autres espèces de poissons

-Les fourragers : se sont des proies faciles pour les poissons carnivores. Dans cette espèce, nous pouvons voir les gardons, les rotengles, des tanches, des carpes et des carpes miroirs.

On a cherché quelques renseignements sur ces poissons. Le brochet est un prédateur, un grand chasseur qui est attaché à son territoire.



La carpe se trouve dans plusieurs lieux tels que les rivières, les étangs et les lacs.

Le sandre chasse aussi bien en groupe qu’en solitaire.

On a vu un silure, un poisson, que l’on ne voit pas souvent. Même si c’est le poisson le plus grand de nos rivières.

Après le tri à la sortie du filet, on trie les autres par taille sur une table.

Les poissons trop petits pour être vendus sont mis dans des bacs, afin de passer l’hiver au chaud.

Au printemps, ils seront remis dans l’étang pour qu’ils grandissent davantage et que les pisciculteurs puissent les vendre.



Les oiseaux et les nuisances


L’étang attire beaucoup d’oiseaux qui se nourrissent de poissons. À Insviller, on trouve le grand cormoran, la mouette rieuse, le héron cendré.

-Le grand cormoran :le plus redoutable, car il peut plonger dans l’étang pour chercher des poissons et se nourrir. Il mange essentiellement du poisson tandis que les autres oiseaux attendent à la surface de l’eau.

-La mouette rieuse : mange ce qu’elle trouve des grenouilles mais aussi des poissons quand l’étang est vide car ils sont plus faciles à attraper.

-Le héron cendré : il mange comme la mouette rieuse sauf, qu’il est plus agile avec son cou.

Le canon sensé effrayer les oiseaux n’inquiète plus le grand cormoran car il s’est habitué au bruit du canon. Par contre, le canon gêne les habitants qui habitent près de lui.


Partager cette page

Repost 0