Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 23:17

grafenweiherTout a commencé en juillet 2009 quand l'ancien propriétaire l'étang du Moulin, a mis son bien en vente. Promis à une dégradation certaine en tant qu'espace de loisir ou à un bien plus triste destin encore, la municipalité a retroussé ses manches pour proposer un projet d'acquisition exemplaire afin préserver les intérêts écologiques, agricoles et paysagers du site.

 

Un site naturel exceptionnel

 

Situé en tête de bassin versant de la vallée de l'Albe et figurant aux inventaires écologiques et paysagers nationaux et régionaux, l'étang du Moulin est un espace agricole qui présente un intérêt écologique remarquable avec, par exemple, la présence du Butor blongios, un héron quasi disparu de nos contrées, la fréquentation en nombre de la Rousserole turdoïde dans les roselières, ou encore la présence de la Rainette verte. L'étang présente également un rôle important pour la régulation des crues, le maintien du débit d'étiage des rivières et pour la préservation de la qualité de l'eau de notre territoire.

 

On nous croyait fous, pire encore, on ne croyait pas ça possible, pourtant...

 

Refusant de laisser son patrimoine dégénérer, la municipalité a sollicité directement Philippe Leroy, Président du Conseil Général de la Moselle, Daniel Béguin, vice-président de la Région Lorraine en charge de l'environnement ainsi que l'Agence de l'eau Rhin Meuse pour leur faire part de de son intention de faire l'acquisition de l'étang en vue de sa protection. La tâche menée avec la SAFER fut longue et complexe mais face au bien-fondé de la démarche, le projet a trouvé l'approbation des élus dans le cadre de la politique départementale des Espaces Naturels Sensibles, de la politique régionale "Biodiversité" et de la politique nationale de préservation des zones humides de l'Agence de l'eau pour un montant dépassant 2 000 000 €. En dehors de tout clivage politique, il s'agit de la toute première collaboration entre la Région et le Département pour un projet de protection de site naturel qui pourrait bien faire exemple (cf. protection de l'étang du Bischwald en Centre Mosellan en cour de réalisation sur l'exemple d'Insviller).

 

L'étang du moulin, propriété de la commune d'Insviller

 

La signature de l'acte de vente a eu lieu le 8 juillet 2010. L'entrée en pleine jouissance par la commune est prévue le 31 décembre 2010 à minuit.

 

Un projet expérimental à l'échelle européenne

 

La filière piscicole ne vit paradoxalement pas de beaux jours actuellement. Afin d'assurer une meilleure plue-value de la production piscicole tout en respectant l'intérêt écologique et agricole du site, la municipalité et ses partenaires envisagent un projet novateur : faire de l'étang du Moulin, la première pisciculture extensive  respectueuse de l'environnement (voire biologique) au niveau européen afin d'essemer ce savoir-faire sur l'ensemble de la profession piscicole.

 

Concilier préservation de la biodiversité, intérêts agricoles et historiques

 

Dans ce but, un cahier des charges de pisciculture biologique, actuellement inexistant pour cette activité, est en cours d'élaboration par l'ENSAIA (École Nationale Supérieure d'Agronomie et des Industries Alimentaires) pour les aspects agricoles et piscicoles. Le plan de gestion écologique sera confié au Conservatoire des Sites Lorrains à qui l'étang sera loué. Parallèlement, le Conseil Général de la Moselle étudie la possibilité de mise en oeuvre de mesures agri-environnementales sur le bassin versant de l'étang.

 

L'étang sera ensuite rétrocédé à un pisciculteur par l'intermédiaire de la SAFER moyennant le respect du cahier des charges agricole et écologique. Le loyer de la location de l'étang et ses annexes (maison d'habitation, laboratoire,  bassins et matériel d'exploitation) permettra d'amortir la part d'investissement communal à court terme et d'assurer l'entretien des infrastructures de pêche.

 

Un projet de développement rural respectueux de l'identité d'Insviller

 

Etang_Moulin.jpgLe projet dans son ensemble démontre qu'à Insviller, comme dans la plupart des communes rurales,  il est possible de concilier les intérêts écologiques et paysagers, agricoles, historiques et économiques dans un souci de développement territorial harmonieux et respectueux de l'identité du territoire.

 

Votre municipalité vous donnera rendez-vous très prochainement pour inaugurer l'étang du Moulin. En attendant, le site reste un espace sensible au dérangement et nous vous demandons de limiter au maximum la présence sur le site tant que le plan d'accueil du public n'est pas réalisé. Des animations seront proposées en attendant.

 

Pour en savoir plus sur l'étang du Moulin, cliquez sur ce lien pour découvrir un extrait de la présentation du site.

Partager cet article

Repost 0
Mairie d'Insviller - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

Schreck Bary 02/02/2011 22:02


je vois que vous vous permettez de juger mon langage et mon parlé pourtant je ne pense point que vous êtes polytechnicien pour pouvoir juger mes paroles à moins que je me trompe.
je sais le mal que certaines communes ont pour entretenir leur patrimoine et le peu d'aide qu'elles ont des pouvoirs publics car elles ne sont pas classées prioritaires.
je peux citer en exemple la commune voisine qui a très peu de subvention pour entretenir sa collégiale qui se dégrade d'année en année.
il est bien beau de juger les erreurs grammaticales mais de nombreux exemples montrent que de tels édifices ne peuvent être entretenues par une commune et que les aides sont minimes.


Emmanuel 03/02/2011 00:01



En effet, là aussi vous vous trompez...



Emmanuel 01/02/2011 22:10


Shreck,
Merci pour les commentaires des autres personnes.
Au vu de vos propos redondants, il semble que la notion finances publiques, d'intérêt général,d'aménagement du territoires, de ruralité, de filière aquacole, de ressource en eau potable, de
prévention des inondations, d'écologie, de citoyenneté... et de grammaire sont des notions qui vous sont étrangères.
Pourtant en constatant l'état de l'étang rouge à ce jour, on imagine facilement le destin de celui du moulin sans intervention de la commune.
Le coût de l'acquisition publique de cet étang est sans commune mesure avec le coût des conséquences de sa dégradation pour la collectivité et donc pour vos retraites.
Je me tiens à votre disposition pour en parler lors de la permanence de mairie de ce vendredi 4 février à 18 h.
Au plaisir de vous y rencontrer.


muller antoine 01/02/2011 20:42


Si Schrek a des couilles ou au moins une qu'il se fasse connaitre au lieu de se cacher sous une fausse identité


Schreck Bary 01/02/2011 20:34


Je pense que les contribuables vont payer dans le futur des choix n'ont voulu par un grand monde de la population n'a pas voulu on n'a même été contacté.
De nombreux concitoyens pensent qu'il aurait du être avisé car l'argent public et bien généré par leurs impôts.
Et vu la conjoncture actuelle je ne pense pas qu une hausse des taxes ne plaisent à de nombreux retraités vivant d'une pension aimable.


Schreck Bary 01/02/2011 20:14


On appelle ça la démocratie