Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 20:19

Beaucoup de gens s'interrogent sur le fait que l'Etang du Moulin, désormais propriété de la commune d'Insviller, ne soit pas en eau. Le choix de laisser l'étang à sec est délibéré malgré son aspect lunaire actuel.

 

etang-moulin_insviller_-assec.jpg

 

Les étangs de Lorraine sont des sites naturels remarquables mais également des lieux de production de poissons. Cependant le destin naturel d'un étang à long terme est l'atterrissement par envasement. Aussi, la gestion piscicole nécessite une période d'assec tous les 10 à 15 ans afin de permettre une bonne minéralisation des vases et la "digestion" des pollutions. Autrefois, les étangs étaient cultivés en période d'assec. On y plantait du chanvre ou encore de l'avoine afin d'exporter la matière organique. Pourtant, dans une logique de profit à court terme, l'étang du Moulin n'avait pas été mis en assec depuis plus de 30 ans. Il devenait urgent de le faire.

 

En attendant la nomination d'un nouvel exploitant piscicole, la période de transfert de propriété était donc idéale pour effectuer cet assec. Même si ce choix a des conséquences sur les populations d'oiseaux d'eau cette année, elle a un effet très positif à long terme quant à la gestion du milieu naturel et donc sa capacité d'accueil d'une faune et d'une flore ainsi que sur la qualité de l'eau indispensable à la pisciculture. Durant l'assec, l'étang du Moulin ne sera pas cultivé... une occasion d'étudier la flore d'assec rarement étudiée et qui pourrait révéler de belles surprises.

 

Conformément aux conditions de financement de l'étang des partenaires financiers (Agence de l'eau Rhin-Meuse, Région Lorraine et Conseil Général de la Moselle), l'étang sera loué au Conservatoire des Sites Lorrains en vue de l'élaboration du plan de gestion écologique. Le conservatoire le rétrocèdera à un pisciculteur moyennant le respect d'un cahier des charges. Le loyer sera reversé en intégralité à la commune. La gestion piscicole de l'étang intègrera des préconisations nécessaires à la restauration de l'intérêt biologique de l'étang après des années de production intensive, mais aussi pour une éventuelle conversion en exploitation bio. 

 

Etang_Moulin.jpgEn l'absence de références sur la pisciculture extensive bio, la municipalité d'Insviller et l'ENSAIA (École nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires) ont initié, avec le soutien du Conseil Général, la réalisation d'une étude de faisabilité pour la conversion. La durée d'assec obligatoire est d'une année. L'étang ne sera donc pas remis en eau avant la fin de l'automne. En attendant, chacun pourra apprécier le silence sans les canons effaroucheurs à cormorans qui berçaient encore le village le mois dernier ...

 

Quoi qu'il en soit, avec ce projet, Insviller aura essuyé les plâtres en ouvrant une nouvelle vision de la pisciculture extensive Lorraine alliant intérêts écologiques, agricoles, économiques dans la gestion de son patrimoine communal. Gageons que cette initiative soit reprise par d'autres collectivités territoriales voisines...

Partager cet article

Repost 0
Mairie d'Insviller - dans Environnement
commenter cet article

commentaires