Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 11:47

Une Dame blanche plus communément appelée Chouette effraie ou Chouette des clochers "hante" le clocher de l'église d'Insviller.


La Chouette effraie mérite son surnom de Dame blanche. C'est dans cette robe blafarde qu'elle apparaît furtivement, comme un fantôme, dans la lumière d'un lampadaire ou des phares de nos voitures. En effet, elle ne sort de son gîte qu'à la tombée de la nuit et à l'aube ; elle est adaptée aux moeurs de ses proies (campagnols, souris, mulots et musaraignes).


Son gîte qui se situe dans les granges, les greniers et les clochers. Le fait d'apprécier particulièrement ces derniers, lui valent également d'être appelée Effraie des clochers, même si elle n'a finalement rien d'effrayant. Ce rapace nocturne, comme aucun autre, a lié son existence à celle de l'homme et de ses édifices.


Autrefois, dans les campagnes, ces paisibles et très utiles "locataires" étaient parfois tués par superstition. On les crucifiait sur les portes de granges pour éloigner de prétendus esprits. Aujourd'hui, ils dérangent encore certaines personnes par leurs chuintements, leur plainte aigre en vol, les fientes et les pelotes rejetées dans le gîte. Dans nos cadres de vie compulsivement aseptisés, un petit coin pas absolument propre, est souvent mal supporté. Les hirondelles des fenêtres et le chaves-souris en sont également victimes.


Commune et répandue en Lorraine dans le passé, la Chouette effraie a vu ses effectifs baisser dramatiquement. Les vieilles granges agricoles disparaissent ou sont transformées, les ouvertures de clochers sont en grand nombre grillagées contre les pigeons, les rongeurs systématiquement éliminés par empoisonnement. La circulation routière fait le reste.


La Chouette effaie est sédentaire et garde son nid pour la vie. Il y a quelques années, ce sont des habitants d'Insviller qui avaient construit un nichoir pour favoriser son installation dans le clocher. Aujourd'hui, espérons que notre Dame blanche pourra encore veiller chaque nuit et constituer une fierté pour les habitants d'Insviller.


D'après l'article de Gilbert Blaising pour www.oiseaux.net, Photo Steve B. sur wikipedia.com.

Partager cet article

Repost 0
Mairie d'Insviller - dans Environnement
commenter cet article

commentaires